Aller au contenu principal

NEWS - RECHERCHES CLINIQUES

Articles

Un protocole de traitement orthopédique du pied en Z

13 Mai 2020 - Temps de lecture 40 s

Un praticien-chercheur du Groupe Ramsay Santé a mis au point une prise en charge orthopédique du pied en Z, une déformation congénitale du pied de l’enfant.

Le pied en Z se caractérise par un pied « en dedans », et une bosse dorsolatérale. C’est une pathologie méconnue et souvent considérée comme rare. Mal diagnostiquée, elle peut nécessiter chez l’enfant âgé ou l’adulte une prise en charge chirurgicale.

 

Une prise en charge orthopédique qui fonctionne

Le Docteur Mira Ramanoudjame, chirurgien-orthopédiste et pédiatre à la Clinique Marcel Sembat (Ramsay Santé, Boulogne-Billancourt, France), a développé avec son équipe un protocole de traitement orthopédique efficace en seulement 5 séances ! Il comprend la réalisation de un à trois plâtres successifs suivi du port d’une attelle de nuit associée à un port de jour de « rappels élasto » (aussi appelés « straps ») pour les enfants marchants. Les enfants non marchants ont quant à eux des attelles de jour et de nuit au sortir des plâtres uniquement.

 

Ces trois dernières années, le chirurgien a traité avec son équipe une centaine de patients souffrant de pieds en Z. « Nous n’avons pas eu d’échec, quelques succès modérés (environ 20%, avec une déformation minime et un chaussage normal) mais surtout 80% de très bons résultats, avec un pied droit et un chaussage normal », constate-t-elle.

 

L’heure de l’évaluation

« Nous allons maintenant reconvoquer les patients traités ces trois dernières années pour connaître l’état de leurs pieds et leur niveau de satisfaction », explique la chercheuse. Elle vérifiera si le bord externe de leurs pieds est bien droit, la bosse dorsolatérale absente, et le chaussage normal.

 

C’est une étude originale. D’abord car le traitement orthopédique du pied en Z n’avait jamais été rigoureusement évalué. Mais également car elle met en application un dispositif né d’une réflexion entre les membres de l'équipe du Dr Ramanoudjame : l’attelle à « fentes ». « Elle sera détaillée dans un prochain article », conclut-elle.

 

 

Cette étude est soutenue par la Direction Recherche et Enseignement de Ramsay Santé.