Le groupe Ramsay Générale de santé

Rechercher

Votre prévoyance complémentaire

Comment se garantir immédiatement en cas d’arrêt de travail ?

Le régime général de prévoyance obligatoire ne couvre le médecin et sa famille qu’à partir du 91e jour d’arrêt de travail.

Afin, notamment, de pallier la perte de revenu des trois premiers mois d’arrêt de travail pour cause de maladie ou d’accident, les compagnies d’assurance proposent des formules de prévoyance professionnelle qui procurent des couvertures complémentaires.

Le coût des offres varie en fonction du niveau de garanties et du montant des indemnités choisies. Cette dépense de tranquillité est fortement recommandée d’autant qu’elle bénéficie d’avantages fiscaux dans le cadre de la loi Madelin.

 

La couverture avant le 91e jour

Différents contrats sont commercialisés par les compagnies d’assurance. Dans le cas d’un arrêt de travail, et donc d’une incapacité temporaire ou définitive d’exercer qui se traduit par une perte de revenu, le principe générique et, en premier lieu, de compenser la période des 90 jours non couverte par la CARMF qui ne donne donc pas lieu à versement d’indemnités journalières.

Les offres actuellement sur le marché peuvent assurer, aux souscripteurs, en cas de maladie, le versement d’indemnité à compter du 3e ou du 5e jour d’arrêt. En cas d’hospitalisation, une indemnité journalière peut être versée dès le 1er jour.

Le délai de prise en charge et le montant de l’indemnité dépendent du choix du médecin.

En outre, le médecin peut opter pour le paiement d’indemnités qui viennent en complément à celles versées par la CARMF.

Enfin, en cas de reprise partielle d’activité, le praticien peut bénéficier d’une indemnité proportionnelle au temps de travail réalisé. A titre d’exemple, en cas de travail à 30% du temps normal, il sera versé 70% du montant de l’indemnité choisie.

 

Des revenus supplémentaires en cas d’invalidité…

En cas d’invalidité, des formules permettent aux souscripteurs de recevoir une rente, en général annuelle, jusqu’à 65 ans, qui peut être automatiquement revalorisée. Elle constitue ainsi un relais aux indemnités journalières.

Parmi les autres garanties possibles, citons également le versement d’un capital reconversion qui intervient lorsque l’invalidité est supérieure à un certain taux (par exemples 66%) qui ne permet plus au médecin d’exercer.

Enfin, des prestations spécifiques peuvent être souscrites, notamment le versement d’un forfait maternité ou encore le paiement d’indemnités journalières en compensation de dépenses liées à l’absence du conjoint collaborateur.

 

 

* Nombre indicatif de naissances dans les 23 maternités du Groupe Ramsay Générale de Santé depuis le 01/01/17.