Aller au contenu principal

NEWS - RECHERCHES CLINIQUES

Articles

Cancer du pancréas : un suivi des patients grâce à une application mobile ?

30 janvier 2020 - Temps de lecture 40 s

En raison de ses effets secondaires, le traitement de référence du cancer du pancréas nécessite une surveillance optimale des patients. Le Docteur Bouchahda, cancérologue à la Clinique du Mousseau, teste actuellement l’éventualité d’assurer un suivi à distance et en temps réel grâce à une application mobile.

Les effets secondaires des traitements du cancer sont très souvent pénibles et difficiles à supporter. Nausées, vomissements, fatigue, amaigrissement… En ce qui concerne le cancer du pancréas, une augmentation de la survie a été constatée chez les patients recevant un traitement agressif dont les effets secondaires nécessitent un suivi étroit des patients.

 

Une survie inférieure à 10% à 5 ans

En 2018, près de 14 000 nouveaux cas de cancers du pancréas ont été dénombrés en France : 6883 chez les femmes et 7301 chez les hommes. Le nombre de décès est estimé à 11 456 (5790 hommes et 5 666 femmes) cette même année. Avec une survie nette à 5 ans inférieure à 10 %, le cancer du pancréas fait partie des cancers dont le pronostic est très mauvais. Pour autant, ces chiffres tendent à évoluer grâce à la prise en charge thérapeutique.

 

L’efficacité du FOLFIRINOX scientifiquement prouvée

Les bénéfices du protocole FOLFIRINOX ont été largement prouvés (1). Lors du congrès de l’American Society of Clinical Oncology de 2018 (ASCO), les résultats d’une étude ont montré une augmentation de la survie significative grâce au FOLFORINOX, notamment chez des patients ayant été opérés d’un cancer du pancréas localisé. « C’est le traitement de référence du cancer pancréatique à l’échelle mondiale », confirme le Dr Mohamed Bouchahda, cancérologue à la Clinique du Mousseau (Ramsay Santé, Évry, France). « Toutefois, il nécessite un suivi continu des patients en temps réel afin de réagir rapidement en cas de signes de toxicité ».

 

Une application mobile pour répondre à la problématique du suivi ?

Développée en partenariat avec l’Inserm, l’application mobile PiCADo s’inscrit comme une solution de domomédecine permettant le maintien des patients à domicile. Équipé d’une balance connectée, d’une tablette et d’un capteur, ce dispositif permettrait un recueil de données sur l’état du patient en temps réel : température, poids, symptômes, position... Le Dr Bouchahda s’est interrogé quant à l’efficacité d’un tel suivi chez des malades atteints de cancer du pancréas via la plateforme PiCADo. Il lance une étude à l’échelle nationale afin de répondre à cette question à l’ère de la e-santé. « Cette solution permettrait de détecter l’altération de l’état général du patient et d’agir rapidement en conséquence », explique le médecin. Cette recherche, dont les résultats contribueront à optimiser et à adapter la prise en charge ambulatoire des malades (2), débutera ce mois de novembre 2019 pour une durée d’un an.

 

Cette étude est soutenue par la Direction Recherche et Enseignement de Ramsay Santé.

 

Références

  1. Suker M, et al. FOLFIRINOX for locally advanced pancreatic cancer: a systematic review and patient-level meta-analysis. Lancet Oncol2016 Jun; 17(6):801-810. Doi : 10.1016/S1470-2045(16)00172-8.

 

  1. Levi F, Saguez C : Le patient, les technologies et la médecine ambulatoire. Rapport de l’Académie des Technologies, 2008, 92 pp.